CES Unveiled : Le CES 2015 « dévoilé » à Paris
oct24

CES Unveiled : Le CES 2015 « dévoilé » à Paris

CES Unveiled Paris fait partie d’une série d’événements visant à réunir des entreprises technologiques innovantes, les médias les plus en vue, les analystes du secteur, les acheteurs et les principaux influenceurs de l’électronique grand public. Son objet est de présenter les nouveaux produits et nouvelles tendances technologiques en préliminaire du salon International CES 2015 de Las Vegas. I. CONFERENCE DE PRESSE donnée le 22 octobre par Gary Shapiro, President et directeur général du CEA (Consumer Electronics Association) et Karen Chupka, vice-présidente du CEA, chargée du salon International CES et de la stratégie opérationnelle des entreprises : 1. Le CES s’étendra en 2015 sur 3 pôles: 1. Tech East 2. Tech West 3. ARIA – CSPACE, le nouvel espace dédié aux CMO, Annonceurs et Agences de communication. 2. Le CES ne se limite plus aux technologies du futur mais à l’innovation au sens large. Pour exemple, la présence cette année, et pour la première fois, de l’Oreal. 3. Mille six cent chefs d’entreprise seront présents au CES 2015 : Ce salon est maintenant un lieu incontournable pour faire des affaires dans le monde entier. 4. Le succès de la France au CES est inédit. Avec la participation de plus de 70 entreprises, la France sera très bien représentée en 2015 notamment dans les domaines suivants : Health & Fitness, Smart Home Appliances et High Performance Audio. Notre pays domine l’espace Eureka Park dédié aux startups : Il y aura en effet plus de startups françaises présentes dans ce hall d’exposition que de startups américaines ! 5. Les Keynotes (Conférences majeures) seront comme d’habitude incontournables au CES 2015. De grandes personnalités du monde de l’innovation dévoileront leur vision du futur. Nous aurons notamment droit à des interventions des CEO de Samsung, Daimler et Intel (Brian Krzenich). 6. En plus des marketplaces existantes, notamment dans les domaines du 3D printing, Family & Techno, Fitness & Techno, Gaming et Robotics, deux nouvelles marketplaces feront leur entrée au CES 2015  : Smart Home area et Unmanned Systems. II. PRESENTATION CEA MARKET RESEARCH animée par Dr Shawn DuBravac, économiste en chef, analyste financier agréé (CFA), et directeur principal de la recherche pour le CEA. A. Les 4 tendances lourdes 1. Digitization of our physical space : Le digital est aujourd’hui partout grâce aux capteurs. On peut maintenant enregistrer toutes sortes de données dans un monde devenu presque totalement numérique. De l’urinoir à la planche de surf en passant par les bracelets et montres, les objets sont connectés : On peut suivre et controler tout ce qui se passe dans son environnement à partir de son smartphone. 2. If A then B- contextual computing : Programmation automatique d’objets proactifs prenant...

Lire la suite
Les objets connectés omniprésents à l’IFA 2014
sept16

Les objets connectés omniprésents à l’IFA 2014

L’IFA, incontournable rendez-vous européen de la high-tech et de l’innovation, s’est clôturé le mercredi 10 septembre à Berlin. Tout l’univers de l’électronique grand public était présenté sur près de 150 000 m2, pas moins de 28 halls et plus de 240 000 visiteurs. Flashback sur les 6 tendances qui illuminent la Rentrée et récapitulent l’essentiel du cru 2014 : 1. Les « phablets » s’imposent… Les Smartphones se métamorphosent en « phablets » : avec des écrans de plus en plus grands, ils volent désormais la vedette aux tablettes. Samsung a ainsi présenté ses derniers-nés, le Galaxy Note (4 et Edge) à utiliser avec un stylet. Les autres constructeurs étaient de la course avec le japonais Sony qui a dévoilé son Xperia Z3, le chinois Huawei son Ascent Mate 7 et son compatriote HTC le Desire 820. Grand absent à Berlin, Apple a fait sa grand-messe le 9 septembre depuis Cupertino. L’iPhone 6 plus avec son écran de 5.5 pouces fera sa sortie sur le marché français dès le 19 septembre. 2. L’Heure est à l’intelligence… La nouvelle montre se porte toujours au poignet, mais elle ne sert plus qu’à lire l’heure. Ultra design et hyper-connectée, elle compte nos pas, consulte nos emails et nous donne les infos du jour. Samsung, précurseur dans ce domaine, a présenté la dernière version de sa Galaxy Gear S. Mais ce sont les nouveaux venus qui se sont réellement démarqués, notamment le coréen LG avec sa G Watch au design classique. Motorola et Asus ont quant à eux optés pour des lignes futuristes. Cerise sur le gâteau, l’Apple Watch d’Apple, un concentré de style et de technologie, a été annoncée en grandes pompes à Cupertino. Elle fera sensation sur le marché en 2015. 3. La domotique sort de la fiction… La maison connectée n’est plus un mythe. Maîtriser sa consommation d’énergie, faire ses courses depuis son frigo, cuisiner avec l’aide d’un chef sous forme d’hologramme, c’est aujourd’hui possible ! Entre nouveaux produits et prophéties, la maison était au centre des conversations à Berlin. Thomson a présenté sa Thombox, une plateforme qui permet de centraliser et piloter les objets du quotidien. Volets, thermostat, télévision, chaîne hi-fi, réfrigérateur, portes, portails…rien n’échappera au contrôle sans fil depuis un smartphone. Un grand nombre de startups sont venues présenter leurs objets connectés. Le français Withings a dévoilé « HOME », sa caméra de surveillance capable d’analyser la qualité de l’air. Lors de sa conférence, Samsung a fait rêver en imaginant la maison du futur à l’horizon 2020. 4. La TV devient parabole… En 2014, la télé s’incurve. Au-delà de l’ultra haute définition, l’écran brille par son design en plus...

Lire la suite
Témoignage CES : Smart Flows
juin03

Témoignage CES : Smart Flows

Nous sommes heureux de vous présenter Smart Flows, l’une des onze startup françaises qui ont été sélectionnées pour faire partie du pavillon français à l’Eureka Park lors de l’édition 2014 du CES. Smart Flows propose un système permettant d’étudier le comportement des visiteurs de magasins. Cette application aide en effet les gérants de boutiques à mieux comprendre le comportement des consommateurs qui viennent leur rendre visite, et ce grâce à leurs smartphones. Des capteurs placés dans l’espace observé permettent de capter le signal émis par les smartphones et permet ainsi de retracer le parcours de chaque visiteur. Il est important de préciser ici que l’équipement en question ne permet pas de récupérer des données sur le téléphone (comme le nom du propriétaire par exemple) mais seulement de tracer son déplacement. Smart Flows s’occupe ensuite de restituer les données captées.   Nicolas Binet, co-fondateur de la société, a été bluffé par l’ambiance qui règne au CES : « C’est un endroit magique! Il y a une ambiance techno-geek très particulière. C’est très agréable de pouvoir découvrir les dernières innovations et d’observer les nouvelles tendances. L’énergie qui s’en dégage est vraiment incroyable. ». Le CES, c’est avant tout du business. Nicolas nous confie que c’est une étape qui permet de « trouver des partenaires intéressants et se frotter au marché » avant un potentiel développement vers les USA. Il reconnait aussi que s’il avait dû changer quelque chose dans son approche du salon, il aurait mieux organisé son agenda de façon à prendre plus de rendez-vous qualifiés sur place. Smart Flows ne se rendra pas au CES en 2015. Le salon est plutôt axé sur des produits B2C, bien que les potentialités de business en B2B soient énormes. « Ce n’est pas LE salon le plus prioritaire pour nous, nous confie Nicolas. Mais le CES reste un salon extraordinaire. Si je devais donner un conseil aux jeunes entreprises (et même au moins jeunes) qui veulent tenter l’expérience, je dirais qu’il faut y aller au bon moment du développement de l’entreprise, avoir une belle histoire à raconter, et un produit plutôt orienté B2C. ». L’expérience a été très positive pour Nicolas et aura permis à Smart Flows de gagner « un peu en visibilité et beaucoup en expérience...

Lire la suite
Compte rendu de la réunion du Club CES du 19 Février
fév21

Compte rendu de la réunion du Club CES du 19 Février

La première réunion de l’année du Club CES s’est tenue le 19 février dernier dans les locaux d’ENGDE à Paris. Les présentations de Michel (Delaux), Charles (Defranchi), Mika (Aim) et Christian (Pineau) étaient de grande qualité. En voici un condensé : – Charles a rappelé que la présence des Français au CES en 2014 a été exceptionnelle et aurait même représenté 20 % des stands dans la zone Euréka réservée aux startups : Qui aurait pu prédire cela il y a encore deux ans ? La présence de Fleur Pellerin et de Pierre Gattaz a permis de donner un coup de projecteur sur LE salon de l’innovation mondiale : Nous avons assisté en janvier et février à une déferlante d’articles, d’émissions et de soirées à thème sur les objets connectés et la grande représentativité des Français dans ce domaine était une très bonne surprise pour tous. Nous pouvons donc pousser un grand cocorico et espérer que cette tendance se confirmera et s’amplifiera même en 2015. – Le CES ne s’improvise pas et exige une planification très en amont : Michel a rappelé que le choix des stands se faisait un an à l’avance et que c’est à l’ancienneté que s’opérait ce dernier. Le CES est un salon qui se bonifie comme le vin : Vous y gagnerez en visibilité et en crédibilité d’année en année, et les acteurs Français qui se retrouvent au premier plan aujourd’hui (Parrot, Withings, Netatmo, TazTag et d’autres encore..) ont capitalisé sur leur investissement des années passées. – Michel a également précisé que l’effort fait par Ubifrance pour la « génération startup » afin de leur assurer une grande visibilité sur la zone Eureka Park en 2014 était une très bonne chose, mais qu’il fallait également penser aux futures générations d’entreprises qui se rendraient au CES. Les PRO exposent en effet dans les zones à très forte densité de visiteurs comme South hall, Central hall ou North hall. Il propose de préparer dès maintenant la mise en place d’un VRAI pavillon français pour 2016, comme c’est le cas sur le salon MWC de Barcelone depuis des années. Pour cela, il est impératif de valider avec l’ensemble des régions une participation financière permettant de réserver un (ou plusieurs) stand(s) « France » en janvier 2016. C’est donc dans les prochaines semaines et les prochains mois que doit se prendre cette décision et la budgétisation de cette opération. Il serait bon que l’ensemble des membres du Club CES se rallie à notre cause pour faire remonter l’information aux régions dont elles dépendent. – Mika a rappelé que si vous souhaitiez participer à la sélection de vos produits et services pour les...

Lire la suite
La sécurité, point faible du CES en 2014
fév16

La sécurité, point faible du CES en 2014

La sécurité informatique a été un thème très (trop?) peu abordé au CES en 2014. Un comble quand on sait que la majorité des appareils présentés à Las Vegas sont des cibles potentielles pour des hackers en herbe. Que ce soient les smartphones, les tablettes, ou même les frigos (!), tous ces objets connectés deviennent des proies faciles qu’il va falloir sécuriser au mieux, au vu des données sensibles qu’on peut y saisir ou sauvegarder. Nous sommes tous maintenant conscients que la NSA analyse les données fournies à Facebook, Google, Apple et d’autres fournisseurs de services dans le cloud. Mais cette agence n’est pas la seule à vouloir récupérer vos données et  les objets connectés sont aujourd’hui un nouveau moyen de le faire à votre insu. Récemment, la société Proofpoint a réalisé une étude concernant l’évolution des effractions touchant plusieurs types de machines connectées. Résultat : Des routeurs, téléviseurs et même des frigos font l’objet de piratages informatiques dans le but de faire transiter des emails malveillants. La sécurité informatique n’est donc plus un domaine réservé aux simples ordinateurs et serveurs professionnels. Quelques startups et PME Françaises proposent des remèdes à ce problème : Taztag, une PME Française d’origine bretonne présente au CES depuis de nombreuses années, propose des téléphones et tablettes cryptés intégrant  des technologies de type NFC, Zigbee et capteurs biométriques, fonctionnant sous Android. Une bonne solution pour les personnes qui ne souhaitent pas être surveillées et veulent sécuriser leurs données. Autre société française présente au CES 2014, Ethertrust propose une solution de sécurisation du cloud. Le cloud computing, arrivé depuis quelques années seulement dans le paysage de l’informatique grand public, a été l’objet de nombreuses critiques, notamment dues au fait que les données étaient trop facilement accessibles par les opérateurs eux-mêmes. Quand à Ionosys, une startup installée en région parisienne, elle développe un bracelet biométrique (le Smartsafe) permettant de mettre « sous verrous » vos données personnelles. Présente sur le premier pavillon français à Eureka Park, Ionosys est une startup à surveiller de près pour l’édition 2015 du CES. Hormis ces quelques Français, des Américains proposaient aussi des solutions de sécurisation. Hoyos Labs  a élaboré un système, disponible en application gratuite, utilisant la biométrie pour identifier un utilisateur (au travers du visage notamment….). Cette édition 2014 du CES a été celle des objets connectés. Peut-être que l’édition 2015 saura répondre à vos attentes en ce qui concerne  la protection de vos données personnelles ? A...

Lire la suite