Réunion Club CES Paris – 4 novembre 2014
nov13

Réunion Club CES Paris – 4 novembre 2014

La réunion du Club CES qui s’est tenue le mardi 4 novembre dans les nouveaux locaux de CAP Digital avait pour thème  : « Destination CES 2015, un voyage au cœur de l’innovation mondiale ». Plus d’une centaine de participants, tant ceux présents dans la salle que ceux qui y ont participé via Skype, ont été « conquis » par la qualité du contenu ainsi que par le dynamisme et l’énergie générés par ses différents intervenants : Julien SOULLIERE (Cap Digital) a lancé le débat avec un accueil des plus chaleureux au sein de ses nouveaux locaux. Vincent DUCREY, CEO et Cofondateur de HUB Institute a donné aux participants rendez-vous au CES à Las Vegas afin de leur faire découvrir les nouvelles tendances qui vont façonner l’année 2015. Charles DEFRANCHI, Responsable Commercial – Global du US Department of Commerce a rappelé justement que la France avait pris un peu de retard par rapport aux autres nations pour adopter le CES en tant que « phénomène du numérique, du digital et de l’électronique », mais qu’elle s’était très vite rattrapée pour devenir aujourd’hui numéro un en termes de représentativité sur la zone Eureka Park réservée aux startups. Michel DELAUX, CEO de TAZ TAG est revenu sur son expertise du CES et sa fidélité depuis 2009 à ce rendez-vous « incontournable » de l’innovation mondiale. André DAN, CEO de Challengy n’a pas tari sur l’enthousiasme d’Israël, la nation des startups, à participer au CES 2015. Pascal LEVY, CEO de Stratango Consulting, et Business Angel lui-même, a insisté sur l’importance du CES en tant que levier de financement pour les jeunes startups. Les discours ont été ponctués par les témoignages « punchy » de Nicolas TENACCI (3D Swipe), Vincent LAMBERT (Cityzen Sciences) et Pierre-Louis WAZART (Genymobile) sur leurs retours d’expériences du CES 2014. Le « clou » de la soirée, qui s’est prolongée autour d’un pot convivial, fut l’exercice du « 30 minutes elevator pitch » auquel se sont soumis spontanément cinq candidats au CES 2015 et qu’ils ont réussi haut la main. BRAVO !   Voici un condensé de cette réunion dynamique et énergique qui a pris des allures de « fête » : Vincent DUCREY a présenté HUB Institute, le Think Tank du Digital en France, leader de la Recherche, du Conseil, de la Formation et de l’événementiel dédiés à l’Innovation, notamment dans le domaine du Marketing et de la Communication. HUB Institute est le partenaire d’International Boost pour le CES 2015. Il accompagnera les participants sur la partie veille technologique et stratégies de l’innovation avec des séances de débriefing quotidiennes tout au long du salon. Charles DEFRANCHI est revenu sur l’origine...

Lire la suite
Témoignage CES : Holî
juil17

Témoignage CES : Holî

Grégoire Gérard, CEO d’Holî, a accepté de nous parler de son expérience au CES. Rappelons que Grégoire était présent en tant que speaker lors de la réunion du Club CES qui a eu lieu le 13 Juin dernier au CNAM à Paris. Créée en 2012, Holî est spécialisée dans la « lumière connectée ». Grégoire a exposé au CES en 2013 pour présenter son premier produit qui n’en était encore qu’à l’étape de prototypage. En 2014, il y est retourné pour asseoir un peu plus la marque et développer le réseau de distribution à l’international. Grégoire a vu une évolution très forte des objets connectés entre les CES 2013 et 2014 : « En 2013 il n’y avait pas d’engouement particulier autour des objets connectés, à l’inverse du 2014 où on ne parlait que de ça… ». Un nouveau produit sera présenté à l’occasion de l’édition 2015 du CES. « Quand on crée des objets connectés, il n’y a pas beaucoup de salons disponibles au niveau mondial pour exposer ses produits. L’entreprise ayant une vocation internationale, il me semblait indispensable de se rendre au CES qui est LE salon de référence mondiale pour ce type de produit. C’est un investissement très rentable quand on démarre. Par contre, le CES n’est pas un salon « one shot » : Lorsqu’on s’engage à y participer en tant qu’exposant, il ne faut surtout pas en rester là. D’année en année on progresse dans la connaissance du salon (qui est énorme…). On arrive à connaitre plus de monde et à obtenir une certaine reconnaissance de ses pairs : La crédibilité et la légitimité se créent petit à petit ». En 2013, l’objectif était simple pour Holî : Tester le marché, se faire connaitre et commencer à tisser des liens commerciaux. Grégoire a eu la chance de rencontrer les bonnes personnes, notamment chez Apple, et son produit s’est retrouvé quelques mois plus tard dans le rayon des Apple stores. En 2014, l’objectif était centré sur les distributeurs : « La rencontre avec les distributeurs est toujours intéressante au CES. 2014 a été un très bon cru. La zone Eureka Park est pour cela un avantage : elle attire les distributeurs à la recherche de nouveautés. Eureka Park garde une dimension plus humaine que le reste du salon, qui est gigantesque. Notre présence sur le CES Unveiled (qui se déroule 24 heures avant l’ouverture officielle du salon) nous a permis d’obtenir une couverture presse intéressante et à peu de frais. Le but n’était pas de se faire connaitre du grand public mais de nous rendre visibles auprès des distributeurs et de les attirer sur notre stand....

Lire la suite
Témoignage CES : Smart Flows
juin03

Témoignage CES : Smart Flows

Nous sommes heureux de vous présenter Smart Flows, l’une des onze startup françaises qui ont été sélectionnées pour faire partie du pavillon français à l’Eureka Park lors de l’édition 2014 du CES. Smart Flows propose un système permettant d’étudier le comportement des visiteurs de magasins. Cette application aide en effet les gérants de boutiques à mieux comprendre le comportement des consommateurs qui viennent leur rendre visite, et ce grâce à leurs smartphones. Des capteurs placés dans l’espace observé permettent de capter le signal émis par les smartphones et permet ainsi de retracer le parcours de chaque visiteur. Il est important de préciser ici que l’équipement en question ne permet pas de récupérer des données sur le téléphone (comme le nom du propriétaire par exemple) mais seulement de tracer son déplacement. Smart Flows s’occupe ensuite de restituer les données captées.   Nicolas Binet, co-fondateur de la société, a été bluffé par l’ambiance qui règne au CES : « C’est un endroit magique! Il y a une ambiance techno-geek très particulière. C’est très agréable de pouvoir découvrir les dernières innovations et d’observer les nouvelles tendances. L’énergie qui s’en dégage est vraiment incroyable. ». Le CES, c’est avant tout du business. Nicolas nous confie que c’est une étape qui permet de « trouver des partenaires intéressants et se frotter au marché » avant un potentiel développement vers les USA. Il reconnait aussi que s’il avait dû changer quelque chose dans son approche du salon, il aurait mieux organisé son agenda de façon à prendre plus de rendez-vous qualifiés sur place. Smart Flows ne se rendra pas au CES en 2015. Le salon est plutôt axé sur des produits B2C, bien que les potentialités de business en B2B soient énormes. « Ce n’est pas LE salon le plus prioritaire pour nous, nous confie Nicolas. Mais le CES reste un salon extraordinaire. Si je devais donner un conseil aux jeunes entreprises (et même au moins jeunes) qui veulent tenter l’expérience, je dirais qu’il faut y aller au bon moment du développement de l’entreprise, avoir une belle histoire à raconter, et un produit plutôt orienté B2C. ». L’expérience a été très positive pour Nicolas et aura permis à Smart Flows de gagner « un peu en visibilité et beaucoup en expérience...

Lire la suite
Témoignage CES : Kolor
mai20

Témoignage CES : Kolor

Kolor est une startup chambérienne qui a fait partie en janvier 2014 du premier pavillon français installé dans la zone Eureka Park du CES. Rami Tohme, responsable e-marketing et communication de la société, nous a accordé un entretien afin de nous parler de son expérience : « Kolor propose une solution complète pour réaliser des vidéos en 360°: le matériel pour capturer la sphère entière, le logiciel Autopano Video pour assembler les vidéos et le lecteur de vidéo 360° Kolor Eyes pour voir des vidéos en Full HD ou 4K sur tous supports. Nous nous intéressons d’abord à un segment de marché professionnel ». Ce n’était pas la première fois que Kolor faisait le déplacement au CES en 2014. Son équipe s’y est en effet rendue en 2009 en tant que visiteurs afin de découvrir le salon et s’imprégner de l’ambiance qui y règne. Rami nous confié qu’il était très satisfait de l’expérience qu’il avait vécue au CES cette année et notamment de l’emplacement choisi par Ubifrance (Eureka Park) : « Nous avons eu beaucoup de contacts de la part de personnes venant visiter cette partie du salon réservée aux startups innovantes. Eureka Park a été l’occasion pour nous de rencontrer des personnes avec lesquelles nous avions pris contact les années précédentes et nous a permis de prendre d’autres rendez-vous qualifiés sur Las Vegas. Nous avons pu ainsi consolider nos partenariats et en développer de nouveaux. S’il y n’avait qu’une chose essentielle à retenir de notre expérience au CES, ce serait la visibilité que nous avons pu y obtenir. Cette dernière n’est d’ailleurs pas seulement liée à la presse qui est présente, mais est en grande partie associée à l’intérêt que les acteurs de notre secteur d’activité ont pu porter à notre produit. Nous travaillons sur des projets à long terme mais les contacts que nous avons pris auront des répercussions très positives pour nous dans un futur très proche ». La société réalise déjà 80 % de son chiffre d’affaires à l’export, et notamment aux États-Unis via un réseau de revendeurs et d’intégrateurs. Kolor n’étant pas encore physiquement présente aux US (via une filiale ou d’une joint-venture), le déplacement de son équipe technique et commerciale à Las Vegas leur aura permis de côtoyer une grande partie des acteurs du marché et de se faire une meilleure idée de son potentiel. Quand on demande à Rami si il conseillerait à d’autres PME françaises de faire le déplacement à Las Vegas, sa réponse est la suivante : « Je recommande fortement aux startups ayant un prototype abouti ou un logiciel en mode bêta d’exposer à l’Eureka Park du CES. Nous avons décidé...

Lire la suite
Témoignage CES : Kolibree
mai05

Témoignage CES : Kolibree

Vous n’avez pas pu passer à côté de Kolibree si vous étiez au CES 2014 ou avez suivi l’information qui a circulé sur les objets connectés depuis ce début d’année. C’est en effet à l’occasion du plus gros salon de l’innovation mondiale que Loïc Cessot, directeur produit et co-fondateur, a présenté pour la première fois sa brosse à dents connectée. Dans cette interview exclusivement réservée aux membres du Club CES, il nous parle de son produit et de l’expérience qu’il a vécue ces six derniers mois. En premier lieu, une présentation succincte du produit s’impose pour ceux qui ne savent pas encore de quoi il s’agit : « La brosse à dents Kolibree permet d’obtenir un retour d’information immédiat sur la qualité de son brossage. Elle collecte des données précises grâce à son capteur Bluetooth et envoie ces dernières directement sur votre Smartphone dans le but d’analyser les zones de brossage , la fréquence d’utilisation et les temps de brossage. Ces informations vous permettent d’améliorer grandement votre brossage puisque vous avez accès à ces informations au quotidien et non plus une ou deux fois par an en allant chez votre dentiste. L’objet a aussi été pensé pour une utilisation familiale, les données de plusieurs personnes pouvant être collectées sur un seul compte utilisateur. La brosse à dents prend alors une dimension éducative et ludique : Une mère de famille peut en effet vérifier comment ses enfants se brossent les dents et les aider à améliorer la qualité de leurs gestes si elle le souhaite. ». L’équipe de Kolibree a participé à l’édition 2014 du CES en tant qu’exposant.  Grâce à des retours de grande qualité, ils ont pu améliorer leur produit, adapter l’expérience utilisateur finale et surtout mesurer l’intérêt du publique. L’objectif était pour eux de valider le marché et d’obtenir des retours sur la pertinence du produit : « Le produit a surtout été pensé pour les consommateurs américains, ces derniers représentant 20% du marché mondial des acheteurs de brosse à dents électriques. Le CES est une étape indispensable pour entrer sur le marché US quand on développe un produit aussi innovant que le nôtre ». Kolibree faisait partie du premier pavillon Français présent sur la zone Eureka Park, un espace réservé aux startups innovantes. Cependant, c’est à l’occasion de CES Unveiled, une manifestation qui se déroule deux jours avant le salon, que la société a obtenu une grande visibilité auprès des journalistes du monde entier, générant ainsi un trafic très important vers son site. Loïc Cessot reconnait que s’il devait recommencer le CES, il se serait beaucoup mieux préparé en amont : « Notre Responsable Presse s’est très bien débrouillé et a généré un très...

Lire la suite
Témoignage CES : Genymobile
fév13

Témoignage CES : Genymobile

Genymobile est une Société de Services Spécialisée en Technologies Mobiles (SSTM), en particulier sous Android. La société fournit des conseils afin d’élaborer et développer des applications pour systèmes mobiles. Le but est d’aider les entreprises à industrialiser Android pour des systèmes IT et de les personnaliser dans le cadre du développement d’objets connectés. C’est en tant que visiteurs qu’une partie de leurs ingénieurs se sont rendus au CES de Las Vegas, afin de faire du benchmarking et de se préparer pour l’édition 2015 du salon. Pierre-Louis Hazart, qui faisait partie de la délégation International Boost  en janvier 2014, partage avec nous son expérience :  « C’est la première fois depuis nos 3 années d’existence que Genymobile participait au CES. Trois raisons principales ont motivé notre participation à cette manifestation : Prendre la température du marché, et notamment voir ce qui se fait de nouveau sous Android ; Rencontrer des prospects ; Se rendre compte sur place s’il était pertinent de prendre un stand en 2015. Sur le premier point, nous avons vu les tendances 2013 se confirmer avec un grand nombre d’objets connectés et des annonces faites par Google autour de l’automobile du futur. Le CES 2014 nous aura permis de parcourir les stands grandioses des « Big Players » et de découvrir un grand nombre de startups innovantes, en particulier sur Eureka Park. Un stand Genymobile au milieu de ce vivier de PME Françaises nous apparait comme une opportunité intéressante pour l’édition 2015, d’autant plus qu’elles viennent maintenant en nombre et  n’ont pas à rougir de leur savoir-faire en matière d’objets connectés. D’un point de vue commercial, nous avons également été satisfaits des quelques prospects que nous avons pu aborder. Voyager au sein de la délégation International Boost nous aura permis de dialoguer avec d’autres PME et de prendre contact avec de grands groupes français, ce qui s’est révélé un plus non négligeable ». Pour en savoir plus sur Genymobile, merci de visiter leur site...

Lire la suite