L’Internet des Objets : Enjeux & Perspectives

Consacrés au CES Las Vegas 2014, les objets connectés attisent aujourd’hui l’appétit des industriels. Cet enthousiasme est contagieux au vu de l’ampleur des prévisions de développement de ce secteur : 80 millions d’objets seront connectés en 2020 sur un marché estimé à 5 milliards de dollars dès 2015. Pourtant, voilà déjà plusieurs années que des précurseurs annoncent l’émergence imminente du « tout connecté ».

internet-of-things

15 années de maturation avant que les objets connectés deviennent accessibles au grand public

Les objets connectés sont aujourd’hui l’objet de tous les regards. Pourtant, ils existent depuis longtemps, et l’industrie utilise déjà leurs applications. La nouveauté réside plutôt dans leur récent accès au marché de masse grâce à la convergence de plusieurs évolutions, notamment sociétales, démographiques et technologiques. 80%* des utilisateurs finaux connaissent le concept d’objets connectés et en perçoivent le bénéfice (*étude publiée en Novembre 2013 par Havas Médias – CSA). C’est bien là où réside la véritable révolution.

Les technologies sans fil ont permis aux solutions domotiques d’être à la portée du plus grand nombre : Elles ne requièrent en effet blyssboxaucun câblage préalable et sont d’un coût accessible. Notre nouveau mode de vie « always connected », devenu possible grâce à nos smartphones, a ouvert le marché des box domotiques* pour le grand public. La blyssbox développée par M2M solutions pour Castorama est un parfait exemple de ce qu’on peut faire en matière de domotique aujourd’hui. Simple d’utilisation, elle offre des usages très polyvalents tels que le pilotage d’alarme, d’un système de vidéosurveillance, de l’éclairage, du chauffage, des volets ou encore du portail ainsi que la réalisation d’économies d’énergies. Avec plus de 150 accessoires compatibles, ce système pourra évoluer en fonction des besoins et des envies des utilisateurs.

Le quantified-self : une application des objets connectés issue de plusieurs facteurs

L’alignement de plusieurs facteurs, à savoir la démographie (vieillissement de la population), le phénomène sociétal (importance croissante du bien-être et du soin du corps) et la technologie (IoT) a permis à un certain nombre d’inventions d’émerger et de trouver un marché : Balances connectées, bracelets et tensiomètres automatisés sont autant de coachs numériques qui font partie d’une mouvance nommée « quantified-self ».

Prendre soin de sa personne en mesurant distances parcourues, aliments ingurgités, et en suivre l’évolution permet de valoriser les résultats obtenus. L’auto-mesure, une recette vieille comme le monde est l’ADN d’initiatives éprouvées telles que Weight Watchers et trouve avec les objets connectés sa version digitale. Des communautés entières pourraient découler de ces initiatives et changer encore la physionomie de notre société. L’objet connecté est la première vague d’un tsunami qui s’amorce dans le domaine de l’e-santé tout particulièrement, les enjeux de cette industrie étant gigantesques.

L’e-santé : Le marché de prédilection pour les objets connectés

Avec une durée de vie en progression continue, le maintien à domicile des personnes âgées constitue le pilier des applications des objets connectés dans le cadre de l’e-santé.

Le tensiomètre de Withings présenté au CES de Las VegasQuand on connaît le coût d’une maison de retraite et le traumatisme vécu par une personne âgée arrachée à son domicile, on réalise très clairement les bénéfices de l’e-santé. Les nouvelles technologies permettent dès aujourd’hui de pallier aux problématiques liées au vieillissement de la population : Limitation des coûts, sécurité du senior vivant seul à son domicile, et prolongation de sa durée d’autonomie font partie des enjeux majeurs clé du XXIème siècle.

L’anticipation de cette transition démographique est un enjeu important à la fois pour les individus et pour les Etats. De nombreux pays comme le Danemark, l’Inde ou l’Espagne anticipent et investissent dans des solutions liées à l’e-santé en collaboration de grands acteurs publics et industriels. En France, c’est sous le nom de Silver Economie que le gouvernement lance son programme : nos séniors de plus de 60 ans seront en effet plus de 20 millions en 2030 !

Les startups françaises connaissent de belles réussites sur ce secteur

Les géants internationaux du marché de « l’internet of everything » sont attendus dans ce domaine : On peut prendre l’exemple de Google qui a récemment racheté NEST, ou encore un acteur français de poids comme Archos qui se lance lui aussi dans ce secteur prometteur. D’autre part, un grand nombre de startups hexagonales ont pu émerger et bâtir leur crédibilité sur des technologies innovantes en présentant leurs projets à l’occasion du CES 2014 (comme par exemple Kolibree). La France a ainsi pu démontrer qu’elle possédait une certaine longueur d’avance sur le segment des objets connectés.

Le gouvernement français a confirmé son intention de soutenir ce secteur prometteur en créant une « cité des objets connectés ». Cette dernière permettra d’assurer la conception et la fabrication d’une offre 100% française, en favorisant le regroupement des différents acteurs liés au secteur. D’autres initiatives intéressantes sont à souligner, telles que la création du Club Crestell, qui organise cette année un cycle de réflexion sur le thématique de l’Internet des Objets, fédérant ainsi l’ensemble des acteurs (constructeurs, grands opérateurs, prestataires de services) afin qu’ils puissent présenter leur vision et leur stratégie à moyen terme.

Propos recueillis d’Olivier Courtade, fondateur de M2M Solution et MYXYTY

*Une Box Domotique est le terme générique utilisé en France pour définir un appareil électronique qui permet de gérer différents accessoires de sécurité, de confort, d’automatisation et de multimédia. Le mot Box a été repris à l’univers de l’Internet car les Box Domotique viennent se connecter directement au Box ADSL car elles sont pilotées par Internet. Pour les anciennes installations, qui ne fonctionnent pas avec Internet, on parle de Centrale Domotique.

Source :  http://www.bfmtv.com/economie/boom-linternet-objets-iot-enjeux-tendances-marche-712906.html

Auteur: Denise Bared

Partagez cet article sur

Submit a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *